Un développement écologique durable

Le territoire de la  région est d’une aridité quasi absolue, et caractérisé par un climat désertique et aride saharien avec une influence océanique rafraichissante sur la frange côtière. La moyenne des  précipitations annuelles est de l’ordre de 50 mm et de température qui varie entre (15° et 28°C toute l’année), ainsi que des vents dominants et forts venant de l’océan.

La région  de Dakhla Oued  Eddahab  se caractérise par un relief peu élevé mais diversifié, comportant :

  • Une zone Atlantique, englobant une presque île de 40 KM de long et 2.5 à 4 KM de large et sur laquelle se situe la ville de Dakhla;
  • Des plaines littorales et des cuvettes sablonneuses avec des massifs, des dunes, des sebkhas, parfois traversées par des cours d’eaux  intermittents donnant lieu à des Graras;
  • Des hauts plateaux désertiques Trans-Sahariens (les hamadas), composés de collines rocailleuses, qui s’élèvent progressivement vers l’Est, sans toutefois dépasser 600 m de hauteur;

La Flore est caractérisée par la diversité entre des peuplements d’Acacia Saharien et d’autres espèces pastorales. La Faune est Riche et variée dans la région, et comprends certains espèces rares et protégés.

Les objectifs stratégiques de la Direction Provinciale des Eaux et Forêts et de la Lutte contre la Désertification sont bien identifiés, qui tournent autour un volet de conservation (Reboisement, régénération et lutte contre l’ensablement) et le développement durable des écosystèmes et des milieux naturels.

Une série de projets réalisés ou en cours de réalisation sont consultables sur ce document pdf téléchargeable.

Le Parc National de la région

Il  s’étend  sur  une  superficie de 14.160 Km² qui occupe 1/10 de celle de la province d’Oued Eddahab dans l’extrême sud du pays. Il est célèbre par sa richesse en groupements végétaux et en faune propre aux zones à climat préaride.

Sa côte, notamment la presqu’ile du Cap blanc Aguerguer, est connue par sa population de Phoques moines (Monachus).

314.55 Millions de DHs alloués au développement écologique dans la région

Plusieurs conventions de partenariat ont été signées, à Dakhla, pour la réalisation de quelques projets intégrés dans les secteurs de l'eau et de l'environnement à la région d’Oued-Eddahab-Lagouira.

Dotées d'une enveloppe budgétaire de près de 314,55 millions DH, les dites conventions ont été signées lors de la première session du conseil d'administration du bassin hydraulique de Sakia-EL Hamra et Oued-Eddahab, présidée par le secrétaire d'Etat chargé de l'Eau et de l'environnement, et le Wali de la région Oued Eddahab Lagouira, ainsi que les élus de la région et la société civile.

  • La première convention porte sur la réalisation des projets pour la gestion des déchets solides ménagers des villes de Dakhla et de la commune d'El-Argoub, pour un coût global estimé à près de99, 3 millions DH.
  • La deuxième convention concerne la réalisation des projets de près de 13 millions DH, en vue de l'amélioration du cadre de vie des citoyens dans la commune de Dakhla à travers une série d'opérations relatives à l'éradication des points noire, de déchets et de décharges arbitraires.
  • La troisième convention  porte sur la rationalisation et la valorisation des ressources hydrauliques dans la province d’Oued-Eddahab, elle a pour budget  (180 millions DH),et prévoit la réalisation d'une station de traitement des eaux usées pour l'arrosage des espaces verts, des ceintures vertes et jardins publics.
  • La quatrième convention porte sur la réalisation des projets, d'une valeur globale de 4,5 millions DH, pour la protection et la valorisation des ressources en eau dans la province.
  • La cinquième convention concerne l'aménagement des espaces de divertissement aux plages de Trok et Oum-Labouir (4,45 millions DH).
  • Nécessitant une enveloppe budgétaire de près de 7,3millions DH, les projets de la 6ème convention ont trait à la réalisation d'un observatoire régional de l'environnement et de développement durable pour la région deDakhla  Oued-Eddahab.